Brasserie Nationale dans la commune de Käerjeng

Nos engagements
pour un monde durable

Inscrite dans une démarche écologique de réduction des besoins en énergies depuis plus de 20 années, la Brasserie Nationale détient un statut de pionnier en matière de développement durable.

Flèche vers le bas

Des produits 100% naturels

Brassée à partir des meilleures matières premières certifiées, les bières de la Brasserie Nationale sont 100% naturelles, sans additifs, ni conservateurs.

 

Membre de l'association des Brasseurs Européens, la Brasserie Nationale accorde également une grande importance à la transparence de ses produits dans le but de fournir aux consommateurs des informations compréhensibles, adéquates et précises. C'est ainsi que nous nous engageons à mentionner clairement les ingrédients et la valeur énergétique sur tous les emballages de nos produits.

Quatre
INGRÉDIENTS

Houblon

Le houblon procure à la bière son amertume et enrichit son arôme, c’est un conservateur naturel. La Brasserie Nationale utilise différents houblons en provenance de l’Hallertau en Bavière, la plus grande région de culture de houblon au monde.

Houblon
Flèche en courbe vers la gauche

Levure

Lors de la phase de fermentation, la levure assure la transformation des sucres naturels du malt en CO2 et en alcool. Cette levure, propre à la Brasserie Nationale est sélectionnée pour ses excellentes propriétés de fermentation, et est crucial pour la qualité de la bière.

Flèche en courbe vers la gauche
Levure

Malt

Le malt est obtenu par germination contrôlée de l’orge. Cette germination permet la solubilisation des matières de réserve du grain au brassage. Le malt est l’ingrédient qui donne le goût à la bière. Notre malt provient de la Grande-Région et de la Bavière.

Malt

Eau

L’eau est l’ingrédient le plus important pour la qualité de la bière. La Brasserie Nationale puise toute l’eau dont elle a besoin dans sa propre source naturelle à 317 m de profondeur. À l’abri de toute pollution, cette eau d’une pureté exceptionnelle est contrôlée rigoureusement en permanence.

Eau
Flèche en courbe vers la gauche

Réduction de la quantité des déchets

Matériaux

Tous les matériaux recyclables tels que les papiers, emballages, cartons, verres, métaux, plastiques, huiles usagées, peintures, etc, sont collectés dans des conteneurs distincts. La collecte et le recyclage sont ensuite effectués par des firmes affiliées et autorisées.

Drêche

La drêche, soit les restes des enveloppes de grains de malt évacuées de la cuve-filtre après écoulement du moût, est vendue à plusieurs exploitants agricoles situés dans la région. Elle constitue un aliment de qualité pour le bétail.

Levure

Le surplus de levure qui se dépose au fond des cuves de fermentation et de garde lors du processus de fermentation du moût est vendu intégralement à une société pour être transformé à des fins pharmaceutiques ou alimentaires pour le bétail.

Réduction des consommations en eaux et en énergies

Inscrite dans une logique de modernisation et d'innovation, la Brasserie Nationale a été récompensée du Prix de l'Environnement pour Industrie par la FEDIL ainsi que du prix Européen de l'Environnement par la Commission Européenne en 2002, positionnant la brasserie comme étant l'une des plus modernes, des plus économiques et des plus respectueuses de l’environnement.

2022

STATION D’ÉPURATION

À la recherche de l’excellence en matière d’écologie 

La Brasserie Nationale réduit de 50% sa consommation d’eau dans ses processus de production

 

En présence du bourgmestre de Käerjeng Monsieur Michel Wolter, la Brasserie Nationale a inauguré sa nouvelle station d’épuration. 

Procédé Cleaning In Place à la Brasserie Nationale

2000

CLEANING IN PLACE

Le procédé CIP (Cleaning In Place) inauguré le 19 janvier 2000 est un procédé de nettoyage automatique des cuves de fermentation qui permet de récupérer les produits nettoyants et de diminuer les eaux de rinçage.

 

Cette installation se présente sous la forme de 5 cuves de 50 hl avec des conduites en inox et possède une capacité de nettoyage s'élevant à 200 hl/heure. La consommation d'eau est réduite jusqu'à 70% et les produits de nettoyage de 50% par rapport à un nettoyage classique.

L'investissement de ce procédé s'élevait à 10 millions de francs luxembourgeois, soit environ 250 000 €.

Installation Merlin dans la salle de brassage

2000

MERLIN

L'installation Merlin inauguré le 23 novembre 2000 dans la salle de brassage de la Brasserie Nationale permet de maîtriser parfaitement la cuisson du moût et d'en réduire considérablement la température ainsi que le temps de cuisson (passant de 70 à 35 minutes).

L'utilisation de ce procédé de brassage contribue à réduire de façon notoire les besoins énergétiques de la brasserie : réduction de 40% des besoins en énergies requis dans la salle de brassage, réduction de la consommation d'eau et des produits nettoyants, et diminution de 20% des émissions de CO2.

La qualité des bières est également renforcée puisque cette nouvelle cuisson permet de conserver parfaitement les éléments nutritifs (notamment les protéines) et les qualités gustatives du moût, autant de composants qui ont également des effets bénéfiques sur la santé.

Installation frigorifique York à la Brasserie Nationale

2005

YORK

La Brasserie Nationale inaugurait le 27 avril 2005 la nouvelle installation frigorifique York pour la production de ses besoins en froid.

Ce système permet de réduire la quantité de gaz réfrigérant utilisé de près de 95% par rapport aux anciennes installations de la brasserie. Quant aux besoins en énergies, ils sont réduits de 30%.

L'investissement total pour cette installation s'élevait à 1 million d'euros.

Nouveau hall de soutirage de la Brasserie Nationale

2005

HALL DE SOUTIRAGE

Inauguré le 13 octobre 2005, le nouveau hall de soutirage de la Brasserie Nationale représentait un investissement record s'élevant à 12 millions d'euros.

L'infrastructure d'une superficie de 2 000 m² comporte une chaîne de soutirage complète qui permet le nettoyage, le remplissage, l'étiquetage et la palettisation des bouteilles et des fûts, et ce, dans un contrôle absolu de la qualité. En termes de performance, l'installation permet le remplissage de 27 000 bouteilles par heure, et de 140 fûts par heure, avec une possibilité d'augmentation du rythme de 50%.

Réserve d'eau Waasserhaus à la Brasserie Nationale

2009

WAASSERHAUS

La salle de gestion des eaux Waasserhaus, inauguré le 21 octobre 2009, permet à la Brasserie Nationale de gérer de manière efficace les eaux utilisées. En effet, ces installations permettent d'assurer l’ensemble de l’approvisionnement en eau : eau de brassage, eau glacée, eau chaude, eau de nettoyage, etc.

La salle est équipée de 6 cuves en inox de 80 000 litres chacune ainsi que 2 cuves en inox de 40 000 litres chacune. Pour amener l’eau aux points stratégiques de la brasserie, un réseau de conduites d’eau qui s’étend au total sur une longueur de 2,7 km fût mis en place.

Cette réserve d'eau permet de réaliser une économie jusqu'à 15% des besoins en eau, et de 10% des besoins en électricité ainsi que des besoins en énergie thermique rendue possible par une isolation complète des cuves et une production d'eau chaude par récupération de chaleur.

L'investissement de ce projet s'élevait à 3,7 millions d'euros.

En 1980, la brasserie utilisait plus de 12 litres d'eau par litre de bière brassée, mais grâce à ces nouvelles installations mises en place depuis le début des années 2000, il nécessite en aujourd'hui moins de 5,5 litres d'eau pour un litre de bière brassée, soit une réduction de plus de 50% des besoins en eau.

Cuves de stockage, de fermentation et de garde à la Brasserie Nationale

2012

CUVES DE STOCKAGE, DE FERMENTATION ET DE GARDE

Dans le cadre d'un projet d'expansion, la Brasserie Nationale a inauguré le 6 novembre 2012 un total de 16 nouvelles cuves de stockage, de fermentation et de garde : 5 cuves de stockage d'une capacité de 700 hl, 8 cuves de stockage de 1 400 hl, ainsi que 3 cuves de fermentation et de garde d'une capacité de 1 400 hl ont été installées.

 

Ce projet permet à la brasserie de passer d'une capacité maximale de production annuelle de 170 000 à 240 000 hl, avec une hausse de 65% de capacité supplémentaire de stockage, passant de 29 200 à 48 250 hl.

L'installation, représentant un investissement total de 5 millions d'euros, permet de récupérer près de 5,5 tonnes de CO2 par an.

Cuves à levure en pleine installation à la Brasserie Nationale

2019

CAVE À LEVURE

La Brasserie Nationale inaugurait le 22 mars 2019 ses deux nouvelles cuves dans le cadre du projet de cave à levures dans l'établissement.

Les deux cuves, une de 3 tonnes et l'autre de 1,7 tonnes, permettent l'automatisation du dosage de levure ainsi que le nettoyage automatisé de toute l'installation, afin de récupérer les produits de nettoyage.

L'investissement total du projet s'élevait à 800 000 €.

Production d'orge brassicole certifiée bio à Hupperdange au nord du Luxembourg

2019

ORGE BRASSICOLE BIO LOCALE

Dans le cadre de l'approvisionnement en malt d'orge certifié bio, la Brasserie Nationale a mise en place, avec des agriculteurs luxembourgeois et belges situés à Hupperdange et à Kalborn au nord du Luxembourg, une production d'orge brassicole biologique.

L'objectif de ce projet est de réduire les transports et l'impact commercial avec seulement trois intervenants : les agriculteurs luxembourgeois, les malteurs belges et la brasserie au Luxembourg.

Les consommateurs ont ainsi accès à des produits de qualité de manière transparente et dont la provenance est connue. Mais surtout, le circuit court limite les transports des matières premières et donc des émissions de CO2.

Installation de la nouvelle machine d'embouteillage dans le hall de soutirage de la Brasserie Nationale

2020

MODERNISATION DU HALL DE SOUTIRAGE

La Brasserie Nationale a rééquipé son hall de soutirage en se dotant d'une nouvelle laveuse de bouteilles ainsi qu'une nouvelle machine d'embouteillage.

La laveuse de bouteilles, dont la capacité s'élève à 30 000 bouteilles par heure, présente un rinçage plus efficace, avec moins de détergent dans la soude et il est possible de laver à des températures moins élevées. Quant à la machine d'embouteillage, dont la capacité atteint 27 500 bouteilles par heure, présente la possibilité de réaliser un pré-rinçage des bouteilles au préalable, donc le soutirage est également possible sans la laveuse.

En termes de réduction des consommation en énergies, le hall de soutirage avec ses nouvelles installations permet une économie de 1 500 m3 en eau, 25 000 nm3 en gaz ainsi que 55 000 kWh en électricité. L'investissement global de ces nouvelles infrastructures avoisinaient 4,3 millions d'euros.

Engagements_Energies_Chaudiere.webp

2020

CHAUDIÈRE À VAPEUR

La Brasserie Nationale s'est doté d'un nouveau modèle de chaudière à vapeur, inauguré le 27 mai 2020.

Jusque printemps 2020, la brasserie utilisait une chaudière datant de 1988 dont la production dépassée 7 tonnes de vapeur par heure, avec une puissance de 4 479 kW. Avec la nouvelle installation, elle ne produit plus que 4 tonnes de vapeur par heure avec une puissance de 2 700 kW, et est équipée d'une fonction economizer permettant de récupérer l'énergie du gaz d'échappement chaud. Le gain d'énergie en gaz s'élève ainsi à 20%, ce qui correspond à environ 100 000 m3 de gaz par an, soit l'équivalent de 100 ménages de 4 personnes.

Le montant total de l'investissement pour cette installation s'élevait à 400 000 €.